Verrous scientifiques

Verrous scientifiques et techniques


Les verrous scientifiques portent principalement sur la définition de modèles pertinents et le développement de méthodes de résolution performantes, génériques, flexibles et robustes pour résoudre les problèmes d’optimisation liés à la prestation des soins à domicile. Ces méthodes doivent être performantes afin de proposer des solutions efficaces pour aider les décideurs dans leurs choix, elles doivent être donc basées sur des modèles pertinents. Elles seront le point clé du module d’aide à la décision qui est prévu pour être interactif avec les utilisateurs, les temps de résolution des méthodes de résolution devront donc être raisonnables. Elles devront également être génériques et capables de s’adapter aux différents problèmes soulevés par les différents types de soins à domicile et de les résoudre efficacement. Les méthodes de résolution seront donc basées sur des modèles génériques qui tiendront compte de la plupart des contraintes et caractéristiques des problèmes de ce domaine au niveau opérationnel. La flexibilité de ces méthodes de résolution est aussi un point important pour l’interaction avec les décideurs. L’idée est de proposer des méthodes capables de trouver une ou des solutions flexibles afin qu’elles puissent être adaptées facilement par les décideurs, ou directement par le système, à des changements dus à des évènements imprévus (aléas). Enfin, les méthodes de résolution devront être suffisamment robustes pour que leurs performances soient peu sensibles à l’incertitude des données et aux aléas. L’objectif concernant la robustesse est de proposer des méthodes capables d’appréhender des événements liés à l’incertitude des données. Les recherches seront donc orientées vers le développement de méthodes scientifiques pointues pour la résolution de ces problèmes d’optimisation. En s’inspirant des méthodes et techniques de la Recherche Opérationnelles, de nouveaux algorithmes seront conçus et testés sur ces problèmes. Des outils tels que la simulation informatique permettront d’évaluer ces méthodes sur de nombreux scénarii s’inspirant de contextes réels de soins à domicile.

Les verrous techniques à lever se situent principalement sur la conception du système et des interfaces avec les utilisateurs. Ce système doit également pouvoir traiter les informations en temps quasi-réel sans oublier l’aspect géographique d’une partie de ces informations et de l’aspect aide à la décision qui doit être omniprésent. Afin que le module d’aide à la décision soit efficace et performant, il doit être alimenté correctement en données et paramétré adéquatement. La partie système d’information doit donc être capable de collecter toutes les données nécessaires (aussi bien par saisie manuelle que collecte automatique en se connectant avec d’autres systèmes extérieurs) et de les stocker de manière structurée afin de pourvoir y accéder rapidement et simplement. L’interface entre le module d’aide à la décision et les décideurs est aussi un point technique à résoudre. Cette interface doit offrir une grande variété d’interactions et une visualisation pertinente de la ou des solutions aux problèmes auxquels font face les décideurs. Le niveau de flexibilité et de dynamisme d’interaction doit donc être élevé afin d’orienter les décideurs, sans les contraindre, vers de bonnes solutions adaptées à leur situation. Les ordres ou informations qui en découlent devront être instantanément acheminés vers les différents acteurs de la structure. Cet acheminement d’information pourra bénéficier des nouvelles technologies mobiles afin d’augmenter la réactivité des décisions prises en temps réel. Cette connectivité et échange d’information entre les personnels de soins à domicile travaillant sur le terrain et les décideurs à travers le module d’aide à la décision est un aspect novateur dans les structures de soins à domicile.
Cette page a été consultée 1284 fois